réparateur


réparateur

réparateur, trice [ reparatɶr, tris ] n. et adj.
• 1380; autre sens 1350; lat. tardif reparator
I N. Artisan qui répare des objets détériorés, cassés, déréglés... Porter un poste de radio chez le réparateur. Réparateur de tapis. Réparateur de porcelaine. raccommodeur. II Adj.
1Qui répare les forces. Sommeil, repos réparateur.
2Méd. Chirurgie réparatrice. plastique.
3Qui répare, rachète une faute.

réparateur, réparatrice nom Personne qui répare, remet en état, en particulier les appareils horaires. ● réparateur, réparatrice (expressions) nom Religieuses réparatrices, nom porté par les membres de plusieurs congrégations contemplatives. ● réparateur, réparatrice (synonymes) nom Personne qui répare, remet en état, en particulier les appareils...
Synonymes :
réparateur, réparatrice adjectif Qui rend les forces, la santé : Sommeil réparateur.réparateur, réparatrice (expressions) adjectif Chirurgie réparatrice, synonyme de chirurgie plastique. ● réparateur, réparatrice (synonymes) adjectif Chirurgie réparatrice
Synonymes :

réparateur, trice
n. (et adj.) Personne qui répare ce qui est endommagé.
|| adj. Qui répare, compense. Geste réparateur. Qui redonne des forces. Sommeil réparateur.

⇒RÉPARATEUR, -TRICE, subst. et adj.
A. — 1. Subst. [Corresp. à réparer A 1] Personne qui répare ce qui est abîmé, détérioré, déréglé. Nous demander l'adresse de notre réparatrice de tapisseries de Beauvais (GONCOURT, Journal, 1857, p. 426). On risque de ne pas toujours trouver chez les réparateurs de navires dans les ports une main-d'œuvre aussi entraînée que dans les chantiers de constructions neuves, qui sont beaucoup mieux équipés (LE MASSON, Mar., 1951, p. 96).
Vieilli., au fig. [N. donné à Jésus-Christ] L'incarnation de Christ et (...) son titre de réparateur (DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 393). Réparateur de torts. Redresseur de torts. Vous avez promptement rencontré le réparateur de mes torts et le consolateur de vos peines (SAND, Rom. et nouv., Metella, 1834, p. 196).
2. Au fig. Ce qui sauve, ce qui rétablit. Amour, réparateur du monde, Réveille les cœurs assoupis (BÉRANGER, Chans., t. 1, 1829, p. 155). Entre l'horreur des naufrages et l'horreur des volcans, entre l'épizootie (...) et la peste (...) se dressent, chargées de fruits, de fleurs, les douze belles réparatrices [les Cariatides], pleines d'avenir (MICHELET, Journal, 1857, p. 369).
B. — Adjectif
1. [Corresp. à réparer A 2; en parlant d'un inanimé] Qui rétablit, reconstitue. Les excès en amour exigent et du repos et des repas réparateurs (BALZAC, Splend. et mis., 1847, p. 532). J'étais précisément rentré d'assez bonne heure, comptant sur une longue nuit réparatrice de ces derniers jours (GIDE, Journal, 1932, p. 1144).
2. [Corresp. à réparer B 2] Qui remédie à quelque chose de fâcheux, d'injuste, qui répare un dommage.
a) [En parlant d'un inanimé] Sanctions réparatrices. Jusqu'à la rupture du traité d'Amiens, son gouvernement [du premier Consul] réparateur et pacificateur (...) est fécond et prospère (PROUDHON, Révol. soc., 1852, p. 155). Les deux guerres, avec leur cortège de « gueules cassées », puis la route, avec ses cohortes d'accidentés, ont provoqué un développement rapide de la chirurgie réparatrice et la mise au point de nouveaux procédés (Le Point, 28 juill. 1980, p. 48, col. 1).
b) [En parlant d'un animé] Rare. Il y était spécifié que la pucelle réparatrice sortirait des Marches de Lorraine (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 52).
Prononc.:[], fém. [-]. Étymol. et Hist. I. Subst. A. 1. Ca 1350 masc. désigne le Christ rédempteur (GILLES LI MUISIS, Poésies, I, 253 ds T.-L.: De l'humaine lignïe le boin reparateur); fin XVIIe s. fém. réparatrice des hommes [en parlant de la Vierge] (BOURDALOUE, Dévot. à la Vierge, Myst., t. 2, p. 360 ds LITTRÉ); 2. 1508-17 « celui qui restaure, rétablit » (FOSSETIER, Cron. Marg., ms. Bruxelles 10509, fol. 139 v ° ds GDF. Compl.: Esdras... reparateur de toute la Bible bruslee des Babiloniens); 3. a) 1556 « celui qui répare une injure, une offense » (BONIVARD, Anc. et nouv. police de Genève, p. 98 ds LITTRÉ); b) 1718 p. dérision reparateur des torts « redresseur de torts » (Ac.). B. 1549 « celui qui répare, refait » (EST.), très rare; 1777 (BERNIS, Epître 1re, Goût, ds LITTRÉ). II. Adj. 1. a) av. 1695 masc. « qui remédie à, fait disparaître un inconvénient, une situation défavorable » Dieu réparateur de nos misères (NICOLE d'apr. GUÉRIN); b) 1819 fém. « qui rachète, restaure » vertu réparatrice (BOISTE); 2. 1834 « qui répare les forces » (LAND.). Empr. au lat. reparator, subst. « celui qui répare, restaure » (surnom de JANUS ds STACE); dans la lang. chrét., désigne le Sauveur (2e moit. IVe s., ST AMBROISE ds BLAISE Lat. chrét.). Cf. l'a. fr. repareor 1re moit. XIVe s. [ms.] repareeur de cuirs (GUILLAUME DE ST-PATHUS, Miracles de St Louis, éd. P. B. Fay, XXV, 7, var. B); 1409 repareur « celui qui rétablit, remet en état » fig. (Livre des fais de Bouciquaut, éd. D. Lalande, p. 189, 53). Fréq. abs. littér.:196. Bbg. QUEM. DDL t. 32.

réparateur, trice [ʀepaʀatœʀ, tʀis] n. et adj.
ÉTYM. 1380; réparateur de l'humaine lignée, pour désigner le Christ, 1350; → aussi Partie, cit. 14, Pascal; lat. tardif reparator, de reparare. → Réparer.
1 N. Ouvrier, artisan qui répare (1.) des objets détériorés, cassés, déréglés… || Réparateur d'appareils de radio, de cycles, de stylos. || Réparateur de tapis. || Réparateur de porcelaine. Raccommodeur.REM. Dans l'usage courant, les ouvriers chargés des travaux de réparation sont plutôt désignés par le nom de leur spécialité : mécanicien, électricien, plombier, menuisier, serrurier, etc.
tableau Noms de métiers.
2 Adj. (1834). Qui répare les forces, qui reconstitue. aussi Réparer (2.). || Action réparatrice (→ Nourriture, cit. 2). || Sommeil réparateur.Vx. || Remède réparateur. Analeptique, fortifiant, tonique.
tableau Noms de remèdes.
Qui répare (3.) une faute, etc. || Douleur réparatrice (→ Piaculaire, cit.).
0 (…) et nous connaissons alors, nos inquiétudes dissipées, un repos aussi complet, aussi réparateur que celui qu'on goûte parfois dans ce sommeil profond qui suit les longues marches.
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 96.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • réparateur — réparateur, trice (ré pa ra teur, tri s ) s. m. et f. Celui, celle qui répare. •   Puissant réparateur des misères humaines, CORN. Imit. IV, 4. •   Que la nature est corrompue.... qu il y a un réparateur, PASC. Pens. XXII, 1, édit. HAVET.. •   C… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • reparateur — Reparateur. s. m. Qui repare. Il n est guere en usage qu en parlant de nostre Seigneur Jesus Christ qu on appelle, Le Reparateur du genre humain …   Dictionnaire de l'Académie française

  • reparateur — Reparateur, Reparator, Refector …   Thresor de la langue françoyse

  • RÉPARATEUR — s. m. Celui qui répare. ÉSUS CHRIST est appelé le réparateur du genre humain.   Il s emploie quelquefois adjectivement. Un gouvernement réparateur. Fam. et ironiq., Réparateur des torts, Celui qui se mêle de venger des injures ou de corriger des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Reparateur — Re|pa|ra|teur [… tø:ɐ̯ ], der; s, e [frz. réparateur < lat. reparator, zu: reparare, ↑ reparieren] (seltener): jmd., der [berufsmäßig] repariert. * * * Re|pa|ra|teur [... tø:ɐ̯], der; s, e [frz. réparateur < lat. reparator, zu: reparare,… …   Universal-Lexikon

  • Reparateur — Re|pa|ra|teur 〈[ tø:r] m.; Gen.: s, Pl.: e〉 jmd., der Reparaturen ausführt [Etym.: <frz. réparateur] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • Reparateur — Re|pa|ra|teur [... tø:ɐ̯] der; s, e <aus gleichbed. fr. réparateur> jmd., der [berufsmäßig] repariert …   Das große Fremdwörterbuch

  • Reparateur — Re|pa|ra|teur [... tø:ɐ̯ ], der; s, e (jemand, der etwas berufsmäßig repariert) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • réparateur — TRICE, n. RÉPARATÒ / EU, ZA, E (Albanais). E. : Bricoleur …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • RÉPARATEUR, TRICE — n. Celui, celle qui répare. Un réparateur d’objets d’art. Réparateur de porcelaines. Une réparatrice de dentelles. Il s’emploie aussi adjectivement. Un gouvernement réparateur. Une mesure réparatrice. Un sommeil réparateur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)